Maisons individuelles passives lorient

MAISONS INDIVIDUELLES

Extensions ossature bois lorient

EXTENSIONS OSSATURE BOIS

Rénovation énergétique Lorient

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Menuiserie passive INTERNORM

MENUISERIES PASSIVES

Maisons passive Morbihan

L'INNOVATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Notre entreprise est spécialisée dans la performance thermique, aussi bien en neuf, où nous assurons la totalité de l’enveloppe, qu’en rénovation, où nous pouvons réaliser l’intégralité de votre projet.

Nous vous proposons des prestations de très haute qualité thermique avec des matériaux respectant l’environnement, la qualité de l’air intérieur et compatibles avec l’existant en rénovation. Nous nous chargeons du terrassement, de la maçonnerie, de l’ossature bois/charpente, de la menuiserie intérieure ( portes, parquet, escalier ... ) et extérieure ( fenêtres et portes ), de l’isolation ( par l’intérieur ou l’extérieur mais toujours en matériaux naturels ), des cloisons sèches ( Fermacell, Plaques de plâtre, lambris... ). Nous travaillons en réseau avec des partenaires ( architectes, maîtres d’œuvre, couvreur, électricien, plombier, carreleur ) pour pouvoir vous proposer une prestation complète.

Précurseurs , nos réalisations sont 2 à 4 fois plus performantes dans ce domaine que la règlementation

L’étanchéité à l’air permet d’éviter les fuites d’air parasites qui sont autant de déperditions thermiques, sources d’inconfort de surconsommations et de condensation.

Un test qui met la maison en dépression et mesure les fuites par rapport au volume chauffé et aux surfaces déperditives est réalisée pour mesurer l’étanchéité, ce test est obligatoire pour les maisons neuves depuis l’application de la règlementation thermique 2012 ( 01/01/2013 ).

Pour ne pas transformer la maison en boite thermos humide, il convient d’utiliser des matériaux qui permettent de réaliser des murs perspirants.

Nous utilisons donc des membranes qui régulent le flux de vapeur d’eau les traversant mais qui sont étanches à l’air.

La RT 2012 impose une construction de logements basse consommation pour tout permis de construire postérieurs au 1er janvier 2013.

Les projets actuels de constructions neuves partent d’ores et déjà sur cette base.
À VOTRE DISPOSITION UNE ÉQUIPE
AUJOURD'HUI COMPOSÉE DE 10 PERSONNES


 Franck Robidou gérant ayant 18 ans d’expérience dans le bâtiment, engagé depuis longtemps dans l’éco-construction et les associations locales qui y participent, titulaire d’un CAP, d’un Bac professionnel et d’une licence de génie civil. Chargé du commercial, de la technique et de la gestion.

 1 conducteur de travaux, titulaire d’un bac technique, 20 ans d’expérience en gros et second-œuvre, chargé de la préparation, du suivi des chantiers et de l’encadrement.

 8 ouvriers techniciens de la maison bois et de l’isolation bio-sourcée, tous expérimentés et passionnés par leur activité.
LES ATOUTS
DE POSITIVEMENT BOIS


 Un seul intervenant pour la « coque » de votre maison : sol, murs, charpente, portes et fenêtres, isolation, cloisons.

 Des réalisations qui tiennent leurs promesses et des factures de chauffage indolores.

 Une maison qui respecte votre santé et l’environnement avec l’emploi de matériaux sains.

 Un réseau de professionnels autour de l’entreprise ( architecte, maître de d’œuvre, assainissement, électricité biocompatible, énergies renouvelables,... )
 Condensation :

Phénomène au cours duquel la vapeur d’eau contenue dans l’air se transforme en liquide.
Pour avoir condensation, il faut atteindre le point de rosée lié à 2 causes : saturation et refroidissement.
L'air intérieur d’une maison se charge en humidité par notre respiration, la cuisine, les salles de bains…
La chaleur chargée d’humidité va s’évacuer partiellement à travers les parois de la maison.
Lors de cette traversée la température va baisser en s’approchant de l’extérieur et si le point de rosée est atteint, la vapeur d’eau se transforme en liquide, cause des dégradations dans les murs et toitures et dégrade la performance de l’isolation.
Il convient donc d’éviter qu’une paroi soit saturée en humidité en employant des couches de matériaux de valeurs Sd décroissantes en allant de l’intérieur vers l’extérieur pour laisser le mur perspirer et éviter l’apparition d’un point de rosée.
En cas d’isolation par l’extérieur, il est fondamental d’avoir un isolant et un revêtement ( ex : fibre de bois plus enduit perspirant ou bardage ventilé ) qui permette à la vapeur d’eau de s’évacuer pour ne pas que l’humidité soit bloquée derrière et dégrade le mur ( ex: polystyrène sur un mur ancien ).
on divise donc l’épaisseur en mètre par le lambda du matériau constituant la paroi.
Ex : pour 30 cm de ouate de cellulose R= 0.3/0.039=7.69 m2.K/W


 Étanchéité à l’air :

L’étanchéité à l’air permet d’éviter les fuites d’air parasites qui sont autant de déperditions thermiques, sources d’inconfort de surconsommations et de condensation.
Un test qui met la maison en dépression et mesure les fuites par rapport au volume chauffé et aux surfaces déperditives est réalisée pour mesurer l’étanchéité, ce test est obligatoire pour les maisons neuves depuis l’application de la règlementation thermique 2012 ( 1/1/2013 ).
Pour ne pas transformer la maison en boite thermos humide, il convient d’utiliser des matériaux qui permettent de réaliser des murs perspirants.
Nous utilisons donc des membranes qui régulent le flux de vapeur d’eau les traversant mais qui sont étanches à l’air.


 Déphasage :

Tous les matériaux changent de température à des vitesses variables, ce délai est appelé déphasage. Il dépend de la nature du matériau et de son épaisseur.
Dans les isolants, le fait de privilégier des matériaux à déphasages longs permet d’eviter les brusques variations de températures, que ce soit en été ou en hiver.
Par exemple, pour une épaisseur de 30 cm d’isolation en toiture le déphasage est de 12 heures pour de la ouate de cellulose contre 3 pour la laine de verre. Ceci qui explique la forte chaleur ressentie en fin d’après midi d’été dans des combles habités isolés avec la laine de verre, tandis que la température est beaucoup plus homogène entre le jour et la nuit avec un isolant comme la ouate de cellulose.
Le phénomène s’applique aussi en hiver, il est souvent moins remarquable parce que la chaudière ( et donc votre portefeuille… ) compense les variations.


 Inertie thermique :

C’est la capacité d’un matériau, d’un ouvrage ou d’une construction à stocker de la fraîcheur ou de la chaleur dans sa masse. L’exemple le plus courant est la sensation de fraîcheur qu’on éprouve lorsqu’on rentre dans une maison en pierres l’été.
En utilisant correctement les matériaux à forte inertie thermique, il est par exemple possible de restituer la fraicheur de la nuit pendant une journée d’été ou de diffuser la chaleur issue du rayonnement solaire sur une dalle ou un mur en hiver.


 Laine de bois et fibre de bois :

La différence entre la laine de bois et la fibre de bois tient surtout à la densité de ces matériaux ; La laine de bois est souple quand la fibre de bois est rigide.
Ces 2 produits sont fabriqués à partir de fibre de bois additionnées ou non d’un liant, et de traitements ignifuges, fongicides et insecticides. La laine est utilisée en isolation intérieure ou extérieure sous bardage.
La fibre de bois est utilisée en isolation par l’extérieur comme support d’enduit ou de bardage ou encore en panneau de sous toiture.
Ces matériaux sont perméables à la vapeur d’eau et ont un bon déphasage.


 Lambda λ :

C’est le symbole de la conductivité thermique, c'est-à-dire la quantité de chaleur qui traverse une surface suivant une différence de température de 1 degré par mètre.
Plus cette valeur est grande, moins un matériau est isolant.
Λ mesure la conduction propre du matériau sans tenir compte de son épaisseur.
Pour obtenir la résistance thermique R d’une paroi, on divise donc l’épaisseur en mètre par le lambda du matériau constituant la paroi.
Ex : pour 30 cm de ouate de cellulose R= 0.3/0.039=7.69 m2.K/W.


 Ossature bois :

L’ossature bois est un mode constructif qui permet de réaliser des bâtiments faciles à isoler.
Le bois peut n’être utilisé que pour la structure de la construction ou pour la majeure partie des constituants (isolation, bardage, plancher…).
L’ossature bois permet d’obtenir des délais de construction plus courts que la maçonnerie conventionnelle, ce qui préserve le budget des ménages devant payer un loyer et commencer à rembourser un prêt pendant la phase de travaux. Le bois permet une grande liberté architecturale du fait de son poids moindre et du large choix de matériaux en revêtement extérieur (enduit, bardage bois naturel ou couleur, panneaux décoratifs…).


 Ouate de cellulose :

C’est un isolant thermique et phonique fabriqué à base de papier journal recyclé, il fait parti des isolants biosourcés.
Fabriqué en France dans plusieurs usines réparties géographiquement depuis quelques années, il bénéficie d’une longue expérience dans les pays du nord et de l’est de l’Europe, ainsi qu’aux USA et Canada.
Bénéficiant d’un excellent bilan environnemental, ce produit issu de recyclage est peu consommateur d’eau et d’énergie pour sa fabrication, il est lui-même recyclable à nouveau.
La ouate de cellulose n’est pas irritante pour la peau et les voies respiratoires, elle n’émet pas de composés organo-volatiles ( COV ), et elle est perméable à la vapeur d’eau sans perdre ses propriétés isolantes.
Pour être résistante au feu ( difficilement inflammable ), aux rongeurs, aux insectes et aux champignons, la ouate de cellulose est traitée au sel de bore.
Sa mise en œuvre nécessite rigueur et soin pour éviter tout phénomène de tassement et donc du personnel formé et expérimenté.
Suivant l’emploi ( mur, plancher, toiture, cloison… ) la technique mise en œuvre varie : soufflage, insufflation ou flocage.


 Maison passive :

On dit d’une maison qu’elle est passive quand ses besoins en chauffage sont quasi nuls  (inférieurs à 15kWh/m2/an) et que les autres besoins ( eau chaude, éclairage, ventilation, froid, cuisson, audiovisuel… ) sont limités également.
Cela suppose un bâtiment parfaitement isolé, une très grande étanchéité à l’air, une orientation et une conception bioclimatique qui permettent de bénéficier d’apports solaires gratuits.
Pour maintenir la qualité de l’air intérieur il est primordial d’utiliser des matériaux perspirants pour éviter que toute l’évacuation de l’humidité ne repose que sur la ventilation mécanique contrôlée.
Il n’existe pas pour l’instant de label Français et les deux plus courant, allemand ( PassifHaus ) et suisse ( Minergie P ) ne mesurent pas exactement les mêmes performances, il est donc difficile de comparer les résultats.

Pour schématiser une maison passive c’est :

  • Une orientation bioclimatique
  • Des parois très isolées ( R=6 mini pour les murs, 7.5 mini pour la toiture )
  • Des menuiseries très performantes en isolation et étanchéité à l’air ( Uw autour de 0.8 )
  • Une ventilation performante et peu consommatrice
  • Une consommation totale d’énergie inferieure à 120kWh/m2/an ( tous usages confondus ). Cette consommation ne peut être atteinte que si les usagers ont un comportement économe ( usage raisonnable de l’eau chaude, arrêt des appareils en veille, température de chauffage à 19°, dégivrage régulier des appareils de froid... )


 Perspirance :

C’est la capacité d’un matériau ou d’une paroi à laisser passer la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur d’un mur.
Le travail sur la perspirance des différentes couches qui composent un mur évite les risques de condensation et permet d’assainir l’air intérieur.


 Positif :

Pour caricature un bâtiment à énergie positive ( BEPOS ) c’est un bâtiment passif sur lequel on rajoute une production d’énergie renouvelable pour produire plus qu’il ne consomme.
En plus du passif, il convient donc d’utiliser les énergies renouvelables telles que biomasse, éolien, solaire, géothermie profonde, …au mieux suivant le potentiel local.


 Poutre Steico® :

Steico® a développé un système constructif de poutres bois en forme de I pour la réalisation de bâtiments à ossature bois.
Ces poutres sont constituées de 2 membrures en bois de section variables suivant les efforts à supporter reliées par une âme en fibre de bois très dense.
Cela permet de réaliser des planchers de grande portée sans mur intérieur et en mur d’obtenir une excellente isolation sans superposer les couches de matériaux et les coûts qui s’y rapportent.
Nous pouvons faire varier les épaisseurs de 20 à 40 cm ( R de 5.12 à 10.25 m2.K/W ), ce qui permet de dépasser largement les performances attendues pour de la maison passive.
Outre son épaisseur possible plus importante que dans une construction bois conventionnelle, la forme en limite considérablement l’affaiblissement thermique de chaque montant ( espacés de 60cm ) et évite le pont thermique des poteaux massifs sous les poutres reprenant les plus gros efforts.
Forts d’une expérience importante avec ce mode constructif, c’est selon nous, la façon la moins onéreuse à ce jour pour réaliser des maisons passives.


 R résistance thermique :

La résistance thermique mesure l’opposition à la conduction thermique entre 2 ambiances thermiques différentes, c’est ce qui mesure la capacité d’isolation thermique pure.
Notée R, elle exprime en surface ( m2 ), degré Kelvin ( K ) et énergie en Watt ( W ).
Plus le R est grand, plus le matériau est isolant. Exemple pour 30 cm de ouate de cellulose on obtient un R=5.12m2.K/W
On peut la calculer à partir de la conduction thermique λ d’un matériau et de son épaisseur.
On divise l’épaisseur en mètre par le lambda du matériau.
Ex : pour 30 cm de ouate de cellulose R= 0.3/0.039=7.69 m2.K/W
Attention cela ne prend pas en compte le déphasage ni la perspirance de l’isolant.


 Sel de bore :

Utilisé pour traiter certains matériaux comme le bois depuis des siècles, le borate a des propriétés antifongiques, ignifuges et répulsives ( rongeurs et insectes ).
On en trouve également dans beaucoup de produits courants : collyre pour les yeux, crème pour le visage…
Reprotoxique en cas d’ingestion à forte dose ( il faudrait en manger plus que du sel de table ), les matériaux ne doivent pas en contenir plus de 5 % suivant une directive européene. La plupart des ouates de cellulose n’en contiennent que 3.5%.


 Valeur Sd :

C’est l’aptitude à freiner la diffusion de vapeur d’eau. Exprimée en mètre, cette valeur représente la résistance d’une paroi en la comparant à l’épaisseur équivalente d’une couche d’air. Elle est en rapport avec le mu ( µ ) du matériau qui caractérise les performances intrinsèques du matériau. Pour obtenir la valeur Sd, on multiplie le ? par son épaisseur exprimée en mètre.
Il faut utiliser des matériaux de valeurs Sd décroissantes en allant de l’intérieur vers l’extérieur du mur pour éviter le risque d’un point de rosée dans la paroi.
En maison ossature bois, le DTU et l’avis technique de la ouate de cellulose prévoit l’application d’un frein vapeur de valeur Sd=18m à l’intérieur.


 ITE /Isolation Thermique par l’Extérieur :

Après l’ossature bois, l’isolation par l’extérieur est la méthode d’isolation la plus efficace que ce soit en neuf ou en rénovation.
En effet, en isolant par l’extérieur, on traite la majeure partie des ponts thermiques d’une construction conventionnelle ( raccord mur/dalle, linteau, plancher, appui de fenêtre,.. ).
Pour éviter que l’isolant rajouté à l’extérieur emprisonne l’humidité dans le mur, nous préconisons l’emploi de matériaux bio sourcés avec un enduit perméable à la vapeur d’eau ( de valeur sd très faible ) ou un bardage ventilé.
En effet sur des murs anciens on devrait bannir l’utilisation de matériaux étanches ( polystyrène, polyuréthane… ) qui empêche la migration de l’humidité vers l’extérieur du mur et qui créent des désordres à l’intérieur ( moisissures, champignons, décollement des revêtements voire de l’isolation extérieure sous la poussée de l’humidité ).
Enfin en rénovation, l’isolation par l’extérieur ne diminue pas la surface habitable et permet l’usage du bâtiment pendant les travaux.

 

NOS PARTENAIRES

LIENS UTILES

FORMULAIRE DE CONTACT

 

 POSITIVEMENT BOIS
   56 Bis rue Raymond Guillemot
   56600 Lanester

 Tél. 02 97 64 53 28

 Fax. 09 85 76 38 51

 Email : contact@positivement-bois.fr

HORAIRES D'OUVERTURE :
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30 / 14h à 18h00
Sur RDV uniquement



PLAN D'ACCÈS